Comment avoir de meilleures conversations autour d’un dîner avec votre famille ?

  • Dorothee
  • 3 janvier 2019
  • Commentaires fermés sur Comment avoir de meilleures conversations autour d’un dîner avec votre famille ?
dîner en famille-conversation

Faire en sorte que vos enfants s’ouvrent et parlent sur la table au moment du dîner peut sembler un exploit monumental. Trouvez les conseils adaptés pour déverrouiller ce genre de blocage de communication !

Commencez par trouvez un point de dialogue !

Qu’est-ce qui vous effraie le plus : trouver ce qu’il faut à manger ou comment amener vos enfants à mieux s’ouvrir lorsque vous essayez d’entamer une conversation ?

Il faut admettre que les deux peuvent être assez intimidants pour une mère occupée et toujours en déplacement. Le truc, c’est d’éviter le banal et de faire participer vos enfants. Évitez donc les questions du genre : Comment je vais au tennis ? ou Qui me conduit au piano ?  La clé, c’est de poser les bonnes questions. « Tu t’es bien amusé à l’école aujourd’hui ? » est une question qui supplie pratiquement de répondre par un « oui » ou par un « non ». Soyez plus précis pour inciter votre enfant à s’ouvrir à vous. Par exemple : « J’ai entendu dire que vous appreniez la politique. Quel président vous intéresse le plus ? Pourquoi ? ».

Bien sûr, pour ce faire, vous devez être à l’écoute de ce qui se passe dans la vie de votre enfant. La plupart des enseignants sont disponibles par courriel si vous voulez avoir une idée précise de ce que vos enfants apprennent chaque semaine. Une autre option consiste à suivre les devoirs de votre enfant, ses travaux scolaires, ses dissertations et ses tests. Essayez aussi de jeter un coup d’œil dans ses manuels scolaires. Parlez aussi à d’autres parents d’élèves dans le même établissement que vos enfants. Ils ont peut-être un jeune plus bavard qui peut vous donner un indice sur des sujets de conversation.

L’essentiel à retenir !

Nous devons ralentir et montrer à nos enfants que nous les écoutons. Cela permet non seulement de renforcer les liens familiaux, mais aussi d’assurer de bonnes habitudes une fois que les enfants atteignent l’âge de l’adolescence. Après tout, disent les experts, les avantages d’un dîner en famille sont aussi importants qu’immédiats. En partageant, en parlant, en donnant et en recevant des commentaires et des suggestions, les enfants acquièrent de l’assurance non seulement lorsqu’ils racontent leurs histoires, mais aussi lorsqu’ils participent à l’échange verbal. Les leçons de la vie comme apprendre le respect, reconnaître les limites, apprécier les effets positifs d’une critique constructive, créer des liens par le rire… tout cela peut se produire pendant l’heure du dîner et créer des souvenirs qui inspirent et influencent toute une vie.

Ayez des points de discussion utiles et drôles !

conversation autour d'un dîner en famille

Prenez, par exemple, une fourchette. Attachez un ruban autour de celle-ci et appelez-la la « fourchette parlante ». Avant que tout le monde ne quitte la table, chaque membre de la famille doit posséder la fourchette et raconter une histoire. Il peut s’agir de leur journée ou de n’importe quoi d’autre, mais ils ont besoin de partager quelque chose. Cela fonctionne bien avec les jeunes enfants qui sont enthousiastes à l’idée d’utiliser leur imagination et d’être au centre de l’attention, ne serait-ce qu’une minute. Il est également important d’applaudir à la fin de l’histoire de chacun, qu’elle soit courte ou longue. De plus, c’est une manière ludique de passer du bon temps avec votre famille.

Créez des divertissements tout en dialoguant !

Divertissez-vous, divulguez quelque chose sur votre propre journée. Posez des questions amusantes auxquelles toute la table peut répondre. Par exemple : « Quelle a été la chose la plus drôle qui s’est passée aujourd’hui ? Le plus surprenant ? Le plus gentil ? ». Rendez la conversation pertinente à l’âge de développement et à la vie de vos enfants.

En revanche, évitez de poser des questions ouvertes du genre « Comment s’est passée votre journée ? ». Évitez également de poser des questions axées sur le rendement qui pourraient causer du stress. Et surtout, choisissez bien votre moment pour instaurer un dialogue. Évitez de poser des questions à vos enfants pendant qu’ils essaient de manger.

Placez littéralement un bol ou un autre contenant dans une partie centrale de la maison et encouragez les membres de la famille à y placer des articles pour des séances de discussion ultérieures. Il peut s’agir d’un article arraché au journal, d’une recette que quelqu’un veut que maman ou papa essaie, d’un livre, d’un dessin, d’une pierre ou d’une feuille. Faites juste preuve d’imagination.

Soyez créatifs dans vos questions !

Il existe plusieurs manières d’instaurer un dialogue utile et ludique dans votre famille. Quelques possibilités sont :

  • Y a-t-il eu un moment aujourd’hui où vous avez été courageux ?
  • Comment avez-vous été créatif aujourd’hui ?
  • De quoi êtes-vous le plus reconnaissant ?

Il y a beaucoup de parents qui commencent par faire le tour de la table et demander à chacun de partager la « meilleure partie » ou la « pire partie » de leur journée. D’autres aiment dire une chose qui les a rendus fous, tristes et heureux ce jour-là. Les parents jouent aussi, et l’ambiance est détendue !

Soyez honnêtes et montrez vos défauts

Demander l’avis des enfants de tous âges vous aide à les mettre de votre côté. Par exemple, vous pouvez l’inclure dans votre vie en demandant « Les enfants, j’ai besoin de vos conseils avec cette situation que j’ai au travail. Pouvez-vous m’aider ? ». Les enfants aiment sentir que leur opinion compte. Ce genre de discussion permet à vos enfants de se concentrer sur la résolution de problèmes. Cela permet également de s’assurer qu’ils seront plus susceptibles de venir vous voir lorsqu’ils auront eux-mêmes un problème.

Restez connectés

C’est particulièrement crucial à la pré-adolescence et à l’adolescence. Écoutez la musique de votre enfant. Regardez les magazines qu’il lit et les émissions de télévision qu’il regarde. Posez des questions sur la culture pop pour connaître leurs intérêts. Mais n’oubliez pas de ne pas poser de questions qui mènent à des réponses « oui » ou « non ». Vous l’aurez compris maintenant, ce sont des questions qui enferment vos enfants dans le mutisme.

Toutefois, en restant connectés avec eux, évitez de les harceler avec vos questions. Faites tout naturellement, et instaurez cette coutume bien assez tôt pour que vos enfants puissent s’y habituer. De cette manière, ils ne prendront pas comme une menace votre envie de connaître leur vie et de dialoguer avec eux.

Dialoguez en famille pendant un dîner n’est pas une chose difficile. Il suffit de se respecter et d’y mettre du sien !