Historique de la marque Audi

Audi est un fabricant de voitures allemand, filiale du groupe Volkswagen AG, propriétaire de la marque à 99,55 %. Son siège social est sis à Ingolstad en Bavière. La marque est implantée dans 100 pays à travers le monde et elle est présente dans de nombreux marchés de voitures particulières, y compris sur celui des voitures de sport grâce à Lamborghini et quattro GmbH, deux de ses filiales.

Créée en 1909, le nombre de voitures que la société a écoulé en 2010 s’élève à 1.150.018, ce qui constitue un record depuis sa création. Grâce à cela, elle fait partie des constructeurs automobiles les plus rentables.

L’appellation « Audi » vient d’un jeu de mot entre « audi », qui signifie « entendre » dans la langue latine et le patronyme du fondateur August Horch qui fonde l’entreprise le 16 juillet 1909.

A cause de difficultés financières, l’entreprise est contrainte à se fusionner avec 3 autres marques automobiles saxonnes en 1932. Cette fusion appelée Auto Union est symbolisée par quatre anneaux, identité visuelle qui est encore maintenue par Audi jusqu’à nos jours. L’année 1964 voit le rachat d’Auto Union par Volkswagen AG qui ressuscite le nom Audi.

A partir de l’année 1911, la firme d’assemblage de voiture sportive d’Auguste Horch, prend part à la Coupe des Alpes Autrichiennes, une course d’endurance longue de 2.400 km, reputée pour être spécialement dure. Audi est vainqueur trois années successives, en 1912, 1913 et 1914. Ces victoires lui confèrent une image de fabricant sportif réputé internationalement. De ce fait, les Audi Types C qui ont gagné la fameuse course recevront le surnom de « vainqueurs des Alpes ».

Sous l’influence du petit-fils de Ferdinand Porsche, Ferdinand Piëch, Audi déploie plusieurs technologies de pointe. En conséquence, au Salon de Genève en 1980, Audi revèle au public le coupé Quattro, la première voiture de tourisme qui possède une transmission intégrale.

Voiture Audi

Audi A1 Quattro

Jusqu’à présent, la petite Audi A1 devait se consoler avec ses 185 ch sur sa variante la plus puissante, munie des 1,4 litres suralimentés. Maintenant, avec la puissante version Quattro, il lui devrait être maintenant possible de dominer les voitures sportives les plus fortes de la catégorie des citadines de segment B.

L’A1 Quattro possède quatre roues motrices et cache sous le capot un 2,0 litres de TFSI, avec 256 ch (à 6.000 tr/mn) et 350 Nm de couple (entre 2.500 et 4.500 tr/mn). Elle possède une boîte de vitesse manuelle à six rapports, il lui faut 5,7 s pour passer de 0 à 100 km/h, une seconde de mieux comparé à une Mini JCW.

Sa vitesse de pointe lui permet d’atteindre 245 km/h, ce qui  constitue un autre record dans la catégorie) et elle consomme 8,5 l aux 100 km.

Elle possède un habitacle avec une présentation sportive mais pas déraisonnable. L’Audi A1 Quattro garde sa banquette arrière. Il convient de signaler qu’elle ne sera vendue qu’en configuration trois portes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *