Le piercing : un acte à risque ?

phénomène universel

N’importe où dans le monde, on rencontre des personnes qui se percent les lèvres. Cette pratique qui  a toujours été  associée à la tradition est devenue un phénomène de mode.

Un symbole de supériorité

Lepiercing de la lèvre est typique de nombreux pays. En occident, les adolescents s’adonnent à la pratique uniquement pour suivre les tendances. Le phénomène est très accru chez les adeptes de cette tendance musicale qu’est le Punk.  Outre les vêtements sombres que portent les amoureux du Punk, ils se percent également les lèvres pour mieux s’affirmer. Dans d’autres continents comme l’Afrique, la pratique est étroitement liée à la tradition. Certaines tribus africaines comme les Nubas en Ethiopie et les Dogons au Mali utilisent même un anneau pour leurs lèvres. Pour ces fameux Dogons, la perforation labiale a une signification religieuse. Chez les Mayas et les Aztèques, seules les personnes issues d’une famille royale a le droit de se percer les lèvres et de porter un labret en or incrusté d’obsidienne ou de jade.

Emplacements conseillés

La particularité de ce piercing se trouve dans le fait qu’il peut se faire sur n’importe quelle zone des lèvres. Le nom que revêt la perforation dépend ainsi de l’emplacement choisi. Le labret désigne la perforation de la lèvre inférieure qu’elle soit centrée ou non. Le Médusa désigne le fait de se percer la lèvre supérieure. Cette perforation est centrée et se fait plus précisément dans le sillon labial localisé juste sous le nez. Lorsque la perforation de la lèvre supérieure est décalée, elle revêt le nom de Mouche, de Madonna ou encore de Monroe. Le type de bijou à porter influe également dans le choix de l’emplacement du perçage. Pour le port d’un anneau, il faut percer très près de la lèvre de manière à ce que placer un anneau de petite taille soit possible. Par contre, la pose d’un labret nécessite un perçage assez éloigné de la lèvre.

Conseils

Le soin est inéluctable après s’être percé les lèvres. Pour ce faire, le recours à un savon doux antibactérien est de mise afin de laver la plaie au quotidien. L’application d’un sérum physiologique est également recommandée afin que la plaie se sèche rapidement. Lors de la première semaine qui suit la pose du bijou, un bain de bouche dilué est recommandé au quotidien. En cas d’infection, deux soins journaliers au moyen d’une solution antiseptique est obligatoire. Une fois que la plaie se referme, le nettoyage du bijou doit se faire au moins une fois par mois.